Un peu d’histoire

Le brassage des cultures, l’amélioration des moyens de communication et les évolutions géopolitiques ont conduit les collectivités locales à élargir leur champ d’intervention…

Né au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, le concept de jumelage, constitue la première manifestation de relations formalisées entre collectivités locales relevant d’Etats différents. Il est le fait des communes, animées par la volonté de développer des liens d’amitié avec les populations des communes allemandes puis, dans les années 1980, avec celles des communes des pays d’Europe de l’Est.

Grâce à la loi du 6 février 1992 relative à l’administration territoriale de la République, la coopération décentralisée reconnaît juridiquement le droit aux collectivités locales françaises de "conclure des conventions avec des collectivités territoriales étrangères et leurs groupements, dans les limites de leurs compétences et dans le respect des engagements internationaux de la France".

En créant le concept de "coopération décentralisée", cette loi ne fait qu’entériner et encadrer une réalité qui existait depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale. Aujourd’hui, les partenariats de coopérations menés portent sur des thèmes précis liés à des compétences spécifiques propres aux collectivités. Ces dernières veillent à impliquer dans leurs démarches le plus grand nombre d’acteurs locaux, notamment l’ensemble des acteurs non gouvernementaux. 

Dans ce contexte historique, dès 1966, la Ville de Clermont-Ferrand a lancé un programme d’échanges internationaux avec sa première ville jumelle, Salford (Royaume-Uni). Aujourd’hui, la Ville de Clermont-Ferrand est partenaire de huit villes à travers le monde :

  • sept jumelages :
    • Salford (Angleterre, 1966),
    • Regensburg (Allemagne, 1969),
    • Gomel (République de Bélarus, 1977), 
    • Aberdeen (Ecosse, 1983),
    • Oviedo (Espagne, 1988),
    • Braga (Portugal, 1999),
    • Norman (Oklahoma - U.S.A, 1994), 

       
  • et un partenariat de coopération :
    • Oyem (Gabon, 2006).

Liens

Crédit Photo : Ville de Clermont-Ferrand -Service Communication